Terrasson - Loisirs/Culture: " Etre Dao" : les cours 2017-2018 de Taï Chi débutent - Mercredi, 20 Septembre 2017 14:06
Terrasson - Loisirs/Culture: Terrasson : la chorale EVT recherche des ténors - Mercredi, 20 Septembre 2017 11:09
Terrasson - Loisirs/Culture: Le Lardin : cascades autos et baptêmes le 23 septembre - Mercredi, 20 Septembre 2017 00:00
Terrasson - Infos municipales: Terrasson : des rues trouvent leur nom - Mardi, 19 Septembre 2017 06:25
Terrasson - Loisirs/Culture: Terrasson : sous la pluie, le festival artisanal fait un flop - Lundi, 18 Septembre 2017 09:13

Toujours informé

Actualités EWANews Actualités EWANews rss rss

Connectés

Nous avons 2934 invités en ligne
05
Nov
2016

39 jeunes migrants accueillis à Montignac

PDFImprimerEnvoyer

Montignac - Société

(4 votes, moyenne 3.25 sur 5)

Le jeudi 3 novembre 2016 vers 2h30, une quarantaine d'adolescents afghans et irakiens de Calais sont arrivés au Manoir du Chambon à Montignac, précisément trente-sept Afghans et deux Irakiens, tous de sexe masculin et dont l'âge annoncé serait de 12 à 17 ans. Durant leur voyage qui a duré douze heures, ils ont été photographiés et interrogés par deux fonctionnaires britanniques. Le résultat de cette enquête, dont on ne peut prévoir la durée, leur ouvrira ou non les portes de la Grande-Bretagne, car a priori, ils ont de la famille qui les y attend.

Le manoir du Chambon est un centre de vacances et de séjour scolaire de la Ligue de l'enseignement de la Dordogne. Ce n'est pas un hébergement fermé, ces jeunes seront accueillis dans de bonnes conditions, on leur offrira un temps de repos. Durant les premiers jours, ce sont des personnels de la Croix rouge qui s'occuperont d'eux avec les permanents du manoir du Chambon. Ensuite, la Ligue de l'enseignement recrutera du personnel en fonction des langues parlées par ces jeunes. Le Manoir du Chambon est construit autour d'un bâtiment du XVIe siècle avec un parc de 5 ha, il héberge des jeunes durant les périodes scolaires et des familles en été. Sa capacité est de quatre-vingt-huit lits en période scolaire et de cent lits en été. Ce centre se situe à un quart d'heure à pied du centre de Montignac.

Ces adolescents n'ont pas vocation à rester dans la région, ils ont fait environ 7.000 km pour arriver à Calais et leur désir est d'aller en Angleterre. Dans un premier temps, ils seront pris en charge par l'État français jusqu'en février 2017 au maximum. Ensuite, les jeunes qui resteraient seront à la charge du département de la Dordogne, comme il le fait habituellement pour un millier de jeunes sans famille. Chacun se mobilise pour que ce séjour se déroule dans les meilleures conditions, malgré le délai très court : les services de l'État, le Département, la commune, la Ligue de l'enseignement qui a su répondre rapidement à la demande qui lui a été faite, la Croix rouge, etc.

Apparemment, les jeunes ont compris que l'on s'occupe d'eux et que leur situation peut se résoudre. Resteront-ils, tous, à attendre sagement, comme ce jeudi matin où bon nombre sont allés jouer au football ? Renseignement pris, la majorité légale est de de dix huit-ans dans le plus grand nombre de pays, dont l'Afghanistan, le Royaume-Uni, plus rarement quinze ou vingt-et-un ans. J.L.K.

- photo : le président du conseil départemental de la Dordogne, Germinal Peiro (à gauche), et la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc ont tenu à accueillir les jeunes migrants...


 

A propos de l'installation de jeunes Afghans sur sa commune, la municipalité de Montignac précise, dans un communiqué :

"Dans le cadre du démantèlement de la jungle de Calais, la ligue de l’enseignement de la Dordogne a décidé de mettre à la disposition de l’Etat son centre de Vacances du Chambon. Ce centre est situé en périphérie de Montignac. Quarante migrants mineurs isolés y sont hébergés depuis cette nuit (3 novembre), il s’agit d’adolescents d’origine Afghane, pour la plupart. Cette opération est connue de la mairie depuis quelques jours. Des réunions ont eu lieu pour définir avec les services de l’Etat et du Département les conditions d’accueil. Ces jeunes gens que nous avons pu rencontrer sont tous désireux de rejoindre leur entourage familial en Angleterre. Ils seront hébergés à Montignac pour deux à trois mois maximum, le temps que les autorités Britanniques aient instruit leur dossier de demande d’asile. Ces jeunes sont calmes et respectueux et aspirent à une vie normale".

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat.
Conseil Départemental Dordogne