Terrasson - Société: Octobre rose et lâcher de ballons - Vendredi, 15 Octobre 2021 16:16
Terrasson - Société: Beauregard : objectif Agenda 2030 - Vendredi, 15 Octobre 2021 14:48
Terrasson - Loisirs/Culture: Le Lardin infos et brèves - Mercredi, 13 Octobre 2021 00:00
Terrasson - Société: Dernière plantation des Mais des élus - Jeudi, 14 Octobre 2021 15:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Ciné débat sur le Temps au Cinéroc - Dimanche, 10 Octobre 2021 00:00

09
Sep
2021

Conseil Départemental Dordogne : réfection de chaussée

PDFImprimerEnvoyer

EWANews - Rubriques

(17 votes, moyenne 3.65 sur 5)

Le 9 septembre 2021. La Commission Permanente du Conseil départemental de la Dordogne s’est réunie le lundi 6 septembre 2021. Parmi l’ensemble des 47 dossiers abordés, on notera :

ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE ET EMPLOI. L'Attribution de 54.300 € répartis entre 2 structures de soutien à l’économie et l’emploi : la Maison de l’Emploi du Grand Périgueux (23.100 €) et l’Association Pays Périgord (31.200 €).

JEUNESSE ET SPORTS. Au titre des subventions au mouvement sportif, 2987 € ont été votés en direction de clubs sportifs et d’actions spécifiques.

TOURISME ET PROMOTION DU PÉRIGORD. Attribution de 8000 € répartis entre 2 associations à caractère touristique : l’agence de développement et de réservation touristiques de la Charente « Charente Tourisme » pour
l’itinéraire cyclable « flow vélo » et Les Amis Pêcheurs des Lacs de Gurson pour promouvoir et faire connaître l'activité dans sa diversité sur le site.

« Tèrra Aventura » : 2 conventions de partenariats votées par les élus pour le développement de ces parcours de découverte ludiques et familiaux. « Tèrra aventura » est une chasse aux trésors nouvelle génération inspirée du geocaching. Le principe est d’associer une randonnée pédestre (3 à 10 km) à la résolution d’énigmes permettant de découvrir une partie de l’histoire locale et du patrimoine pour trouver, grâce à l’application numérique, la coordonnée GPS qui localise un « trésor ». En 2021, sept parcours ont été réalisés dont un cyclo, le seul du département, à Miallet et un parcours dans la Forêt de Campagne. La première convention avec le CRT (Comité Régional du Tourisme) concerne la création de ce parcours de randonnée sur le site départemental de la Forêt de Campagne (2370 €). A ce jour, 44 parcours sont réalisés. La deuxième convention avec le Comité Départemental du Tourisme (CDT) de la Dordogne et le Comité Régional du Tourisme (CRT) Nouvelle-Aquitaine concerne de manière plus générale le déploiement de cette opération "Tèrra Aventura, geocaching made in Nouvelle-Aquitaine" sur le territoire de la Dordogne.

AGRICULTURE, FORÊT ET AMÉNAGEMENT RURAL. Attribution de 180.500 € à des structures à caractère agricole et économique répartis entre Manger Bio Périgord (130.000 €), l’association Foies gras du Périgord (20.000 €), la Fédération Terre de Liens Nouvelle-Aquitaine (2000 €), le comice agricole du canton de Montpon-Ménestérol (1000 €), Trajectoires (15.000 €) et Terra Job (12.500 €).

SOLIDARITÉ - ENFANCE ET FAMILLE, INSERTION, ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE. 43.840 € ont été votés au titre des subventions accordées aux associations à caractère social, répartis entre 5 associations.

EDUCATION. Le Département a l’obligation d’assurer aux Établissements d’enseignement privé sous contrat, une contribution forfaitaire annuelle. A ce titre, attribution de : 195.976 € répartis entre 8 collèges privés pour les dépenses de fonctionnement et 212.332 € répartis entre 8 collèges privés pour les dépenses de personnel.

ROUTES ET MOBILITÉS. Au titre des travaux de chaussée en traverse d’agglomération, attribution de 50.000 € pour une opération sur la RD 71 dans la traverse de Badefols-d’Ans. Au titre des travaux divers d’amélioration du réseau routier départemental, attribution de 382.800 € répartis entre des reprises de chaussées, la mise en place de bordures dans un virage, la réparation d’un carrefour et la création de fossés.

LOGEMENT. Dans le cadre du plan de relance de l’économie en faveur de l’habitat pour les propriétaires occupants, 122.760 € ont été votés pour des travaux concernant 171 bénéficiaires.

AFFAIRES EUROPÉENNES ET COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE. Au titre du soutien aux initiatives locales en matière de mobilité des jeunes et de solidarité internationale, attribution de 8000 € répartis entre diverses opérations.

 



Le 17 août 2021. Le Président du Conseil départemental, Germinal Peiro, se rendra jeudi 19 août à 10h30 au barnum d’autotests situé devant Lascaux. Christian Teillac, élu de Montignac et vice-président du Conseil départemental sera également présent à ses côtés. Le Département, appuyé par la Semitour, la mairie de Montignac-Lascaux et la Communauté de communes de la Vallée de l’Homme, et en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS), a déployé un « Barnum d’autotests supervisés » devant le Centre international de l’art pariétal de Montignac-Lascaux depuis mercredi dernier, 11 août 2021. Ce centre de tests anti-Covid gratuits ne désemplit pas et connaît des records de fréquentation. Placé sous la responsabilité de professionnels de santé, ce centre d’autotest provisoire est ouvert tous les jours jusqu’à la fin du mois d’août, de 8h à 12h.

 

Le dispositif de « Barnum d’autotests supervisés » s’adresse à toute personne asymptomatique de plus de 18 ans n’ayant pas été vaccinée contre le Covid-19, non cas-contact et qui souhaite réaliser une ou plusieurs activités soumises au pass sanitaire. Concrètement, chaque personne se présentant au « Barnum d’autotests supervisés » doit présenter sa carte d’identité avant de se voir remettre un questionnaire pour vérifier si elle est éligible à l’autotest. Si tel est le cas, un autotest lui est remis avec des explications sur son maniement. La personne s’auto-prélève sous supervision et attend un délai de lecture des tests de 15 à 20 minutes. Puis, si le résultat est négatif, le médiateur enregistre administrativement le résultat et délivre un QR certifiant le résultat du test, valable 72h.  

Si le résultat est positif, la personne est invitée à s’isoler et à effectuer immédiatement un test PCR de confirmation dans un laboratoire médical. Le « Barnum d’autotests supervisés » permet aux touristes et amoureux du Périgord, positionnée parmi les trois destinations des Français l’an dernier, de profiter de l’ensemble des activités, lieux de visite et de gastronomie tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur.



Article avril 2021. « Le printemps est inexorable ! » Le Conseil départemental de la Dordogne réaffirme sa solidarité en demandant une application équitable des mesures de réouverture des lieux culturels, et rejoint dans ce cadre la mobilisation nationale. Une lettre ouverte vient d'être publiée signée par Germinal Peiro, le président du Département, et Régine Anglard, vice-présidente chargée de la culture et de la langue occitane.

"Depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020, les acteurs culturels n’ont cessé d’agir de façon particulièrement mesurée et constructive. En dépit de l’arrêt de la plupart de leurs activités, concerts, spectacles, expositions, performances, aucune des organisations professionnelles représentatives n’a demandé la réouverture sans condition des établissements recevant du public. Cette attitude responsable mérite d’être saluée.

Cependant, au bout d’une année complète de crise, force est de constater la différence de traitement qui leur est, aujourd’hui encore, infligée par le gouvernement. Alors qu’ils se sont mobilisés il y a déjà dix mois pour la construction de protocoles d’ouverture extrêmement contraignants et validés par les autorités sanitaires ; alors que les pays ayant fait le choix de maintenir les équipements culturels ouverts constatent clairement qu’ils ne sont pas source de contamination ; alors que la logique qui prévaut aujourd’hui permet dans la même rue que soit maintenue ouverte une galerie d’art, parce qu’elle vend des œuvres, et fermé un lieu d’exposition non marchand, comment croire et accepter qu’il s’agit d’un choix exclusivement sanitaire ?

Ce choix de maintenir fermés les lieux culturels recevant du public pèse lourdement sur l’économie de toute une filière et sur l’ensemble de ses acteurs. Il affaiblit aussi le modèle de société que ces lieux incarnent, favorisant l’expression plurielle, la rencontre, la découverte, l’expérience collective et plus généralement le vivre ensemble. C’est pourquoi le Conseil départemental de la Dordogne tient à marquer sa solidarité vis-à-vis des revendications demandant une application équitable des mesures de réouverture des lieux culturels.

Il s’associe ainsi à la demande d’un renforcement du dialogue et de la concertation entre les professionnels et le gouvernement. Le Conseil départemental rappelle également son engagement résolu auprès des acteurs culturels du territoire, qui se matérialise concrètement par :
- le maintien, au même niveau qu’avant la crise, de ses financements, en subvention ou en partenariat, aux acteurs associatifs garants de la vitalité culturelle de tous les territoires et notamment les plus ruraux, et ce y compris en cas d’annulation des actions,
- la simplification des procédures de demandes et l’accélération du versement des subventions dès le début de la crise,
- le soutien renforcé aux salles de cinéma, qui ne bénéficiaient pas jusqu’ici de soutien direct, sur la base de la prime art et essai et à la même hauteur que l’aide apportée par le Centre national du Cinéma. Premier département de France à avoir initié cette action, sa médiation auprès des départements de France a permis l’étude de mesures similaires sur un douzaine d’autres territoires départementaux en France,
- la remobilisation des moyens d’accompagnement de ses opérateurs culturels auprès des équipes artistiques et plus généralement au profit des acteurs les plus fragiles du territoire.

Parce que la culture porte les valeurs de la diversité, de la curiosité, mais aussi de la fraternité et de l’émancipation citoyenne, parce qu’elle fournit les outils d’une meilleure connaissance de soi et du monde, parce qu’elle constitue, pour toutes ces raisons, un rempart fondamental contre les discours simplistes et extrémistes, elle demeure plus que jamais au centre du projet politique de la majorité départementale. Nous avons une conscience aigüe que la réouverture des lieux culturels nécessitera un accompagnement adapté et un renouvellement de cet engagement politique. Pour le mettre en œuvre, le Département sera, de nouveau, au rendez-vous".

Signé Germinal Peiro, président du Département de la Dordogne, et Régine Anglard, vice-présidente du Conseil départemental de la Dordogne chargée de la culture et de la langue occitane



Compte tenu des circonstances exceptionnelles liées au COVID-19, les membres de la commission permanente se sont prononcés sur les dossiers par vote électronique. La Commission Permanente du Conseil départemental a examiné les 59 dossiers à l’ordre du jour de la séance du 14 décembre 2020. Parmi ceux-ci, on notera en particulier les suivants :

"Le Conseil départemental renforce son soutien aux travailleurs indépendants impactés par la pandémie de la COVID-19 : extension du dispositif d’aide sociale exceptionnelle...

Au regard des sollicitations et demandes déjà reçues par les services, certaines conditions de recevabilité sont adaptées à la situation sociale des potentiels bénéficiaires. Ainsi, sont désormais intégrés au dispositif :
- les autoentrepreneurs non allocataires du Revenu de Solidarité Active en 2020,

- les travailleurs indépendants et autoentrepreneurs ayant créé leur activité jusqu’au 1er mars 2020 inclus.

Par ailleurs, le délai de réception pour l’ensemble des dossiers est prolongé jusqu’au 31 janvier 2021. Le dépôt des dossiers se fait en ligne sur le portail départemental de démarches :
https://demarches.dordogne.fr/

ROUTES. Au titre du programme 2020 de mise en sécurité des falaises sur routes départementales, attribution de 200.000 € pour des travaux concernant la falaise du Grand Roc, sur la RD 47 sur la commune des Eyzies. Au titre du programme 2020 des travaux divers d’amélioration du réseau routier, attribution de 82.000 € répartis entre le remplacement d’un aqueduc sur la RD 936 sur la commune de Montcaret (60.000 €) et la reprise de chaussée sur la RD 676 sur la commune de Beaumontois- en-Périgord (22.000 €).

EDUCATION. Au titre des prêts d’honneur aux étudiants de l’enseignement supérieur, 2000 € ont été votés en faveur d’1 étudiant. Au titre du Fonds Commun des Services d’Hébergement (FCSH), 37.373 € ont été attribués pour diverses opérations de réparation ou d’achat de matériels pour 12 collèges du département.

AGRICULTURE, FORET ET AMENAGEMENT RURAL. 514.438 € ont été votés au titre du soutien aux investissements dans les exploitations agricoles, répartis entre 202 bénéficiaires, représentant les filières animales, végétales, les circuits courts et l’hydraulique agricole individuelle.

LOGEMENT. Au titre de l’aide à l’amélioration de l’habitat pour les propriétaires occupants, 27.000 € ont été votés en faveur de 54 bénéficiaires et 53.083 € ont été répartis entre 27 bénéficiaires dans le cadre de l’aide départementale pour le plan de relance aux propriétaires occupants.


Destination "pêche" de référence. Avec une opération d’empoissonnement en truites et l'ouverture du réservoir hivernal mouche de Saint-Estèphe, le Département de la Dordogne conduit une politique volontariste de développement du tourisme et du loisir pêche. Menée avec l’appui de la Fédération départementale de pêche, cette politique marque la volonté de s’engager davantage dans un secteur à fort potentiel, notamment économique, avec comme ambition forte : faire de la Dordogne une destination pêche de référence. L’activité pêche apporte en effet une plus-value significative à l’attractivité touristique du territoire, avec des potentialités de croissance importantes.

 

Cette politique de développement du tourisme et du loisir pêche s’articule autour de trois axes : un Schéma départemental du développement du loisir pêche (SDDLP), voté à l’unanimité le 2 octobre dernier ; des opérations d’empoissonnements et une réglementation adaptée sur les sites départementaux ; des outils de communication. C’est dans ce cadre que le Département et la Fédération départementale de pêche ont procédé
à une vaste opération d’empoissonnement de ses cinq sites au cours du mois de novembre 2020 : les étangs de Rouffiac, La Jemaye, Saint-Estèphe, Gurson et Miallet. Au total, 12,5 tonnes de poissons ont été lâchés : 7 tonnes de gardons, 1,2 tonne de brochets, 500 kg de black-bass, 1,7 tonne de perches, 600 kg de tanches et 1,5 tonne de truites.

Saint-Estèphe : un réservoir hivernal mouche unique en Nouvelle-Aquitaine

Pour devenir une destination pêche de référence, la Dordogne dispose d’atouts considérables : un réseau hydrographique dense et varié avec 4.000 km de cours d’eau et de grands plans d’eau, allant de 20 à 100 ha (pour la plupart départementaux), une diversité des milieux qui reflète la variété des techniques de pêche pratiquées (pêche de la truite, pêche des carnassiers, de la carpe et des poissons blancs), mais également le plan d’eau de Saint-Estèphe, classé réservoir hivernal mouche pour les salmonidés et carnassiers depuis fin 2019. La pêche de la truite en plan d’eau l’hiver s’est développée depuis une trentaine d’années afin de permettre aux pêcheurs et notamment aux pêcheurs à la mouche de continuer à pratiquer leur passion pendant la fermeture de la pêche à la truite (de septembre à mars). Les plans d’eau où s’est développé ce type de gestion piscicole sont souvent de taille modeste (inférieure à cinq hectares). La mise en place d’un réservoir truite de plus de 20 hectares est une première à l’échelle de la région Nouvelle-Aquitaine et permet d’attirer des pêcheurs de différents horizons en avant et arrière-saison touristique, période en général assez creuse pour les hébergeurs locaux (gîtes, campings, villages de mobil-homes, etc.). C’est également le seul de cette superficie en Nouvelle-Aquitaine à être gratuit et à permettre la pêche du bord et embarquée, grâce à des aménagements spécifiques. De fait, le site est en train de devenir une référence dans ce domaine. Afin de concourir au succès du réservoir hivernal mouche, chaque année, un lâcher de 1.500 kg de truites arc-en-ciel de différentes tailles (majoritairement des poissons d’environ 1 kg) est réalisé. Le lâcher est effectué quelques jours avant l’ouverture, la pêche de ces poissons se pratiquant à la mouche ou aux leurres avec remise à l’eau obligatoire jusqu’au deuxième vendredi de mars de l’année suivante. A partir de l’ouverture de la pêche à la truite (mi-mars), six poissons par jour et par pêcheur pourront être conservés pour la consommation afin d’éviter toute mortalité estivale due à l’élévation de la température de l’eau.

Une campagne de communication multi-supports

Afin de faire connaître le site et son nouveau mode de gestion halieutique, une large campagne de communication et de médiatisation a été lancée. Elle se décline sous forme d’articles dans la presse locale et spécialisée « pêche », la diffusion de l’information sur les sites internet et les réseaux sociaux, un contact avec les clubs de pêche à la mouche de la région, etc. De même, au printemps dernier, un topo guide « Chemins de pêcheurs en Périgord » recensant une vingtaine de parcours pêche alliant randonné, découverte et pratique de la pêche a été réalisé avec la Fédération départementale de pêche. Ce topo-guide va être complété dès le mois prochain, en janvier 2021, par l’édition d’un guide touristique consacré à la pêche et aux activités de pleine nature. Réalisé, lui-aussi, en partenariat avec la Fédération de pêche, ce guide est un supplément de la revue « la Pêche et les poissons », première revue nationale faisant référence dans son domaine, distribuée à 35.000 exemplaires mensuellement, sans compter les pays francophones, soit environ 70.000 exemplaires. Ce guide va mettre en avant le département, ses vallées, ses rivières, son territoire, avec ce que l’on peut y découvrir et y pêcher.

 


Décision modificative du budget (le 17 novembre 2020). Les élections des conseillers départementaux et régionaux, prévues en mars 2021, devraient être reportées au mois de juin. Lors de la session du Conseil départemental de Dordogne, consacrée mardi 17 novembre 2020 en visioconférence au vote de la décision modificative n°2 du budget, le président du Département Germinal Peiro a adressé ses condoléances, en début de séance, à M. Dominique Bousquet, conseiller départemental du haut Périgord noir et président de la communauté de communes du Terrassonnais, qui a perdu sa maman, la semaine dernière. Un débat a eu lieu notamment sur le thème de la santé. Pour faire face au manque de médecins, Christian Teillac, conseiller départemental du canton Vallée de l'Homme, a évoqué "la délégation de compétences aux infirmières qui peuvent, pour des pathologies chroniques, suivre des formations spécifiques et remplacer le médecin une fois sur deux lors de la visite du patient. C'est le médecin traitant qui déciderait. Cela permettrait de régler le problème de sous-effectif médical. Est-ce que le Département ne pourrait pas salarier ces infirmières ?" Dominique Bousquet a souligné à son tour que "cela se passerait sous la surveillance d'un médecin, voire en télémédecine. Car c'est assez compliqué au niveau juridique. Une infirmière ne peut pas prendre la responsabilité d'un médecin. Mais elle peut mettre en oeuvre le diagnostic et le traitement appliqué par le médecin dans des cas anodins." De son côté, Francine Bourra, conseillère départementale et maire de Le Lardin, a précisé "le coût très très important d'un centre de santé" et que, "pour les médecins salariés dans les centes municipaux de santé, le maire a un lien de subordination avec eux. Donc, face à la déontologie, ce dernier ne peut rien imposer." Le Département reste par ailleurs mobilisé pour soutenir l’activité économique et accompagner les Périgourdins. Le vote de la décision modificative n°2 de son budget avoisine les 4,43 M€, soit moins de 1% du budget global de la collectivité. 70 dossiers étaient soumis au vote des élus parmi lesquels celui de la création d'une aide sociale exceptionnelle à destination des travailleurs indépendants victimes de la crise COVID-19. Ces derniers pourront prétendre à une aide forfaitaire de 750€, sous conditions. Ils ont jusqu'au 31 décembre pour déposer une demande sur www.dordogne.fr où un lien les amènera directement vers un formulaire. Le Département a par ailleurs réaffirmé son soutien à l'économie locale en votant plus de 400.000€ d'aides à l'investissement pour 21 entreprises des secteurs du bois, de l’agroalimentaire et de la pêche. La collectivité a également voté une enveloppe de 3,1M€ affectée à l'aide aux communes et aux intercommunalités pour les accompagner dans leurs projets, une autre façon de contribuer à l’activité des entreprises locales, notamment celles du BTP. La culture n'est pas en reste, puisque le Département a confirmé sa volonté d'aider les 14 salles de cinéma de proximité de Dordogne au travers d'une aide de près de 140.000€. Enfin, trois motions ont été votées à l’unanimité : un soutien aux commerçants et artisans de proximité, la seconde sur le financement des Allocations individuelles de solidarité (AIS) et la troisième pour marquer l’attachement des élus à la pérennité de la ligne SNCF Périgueux-Agen.

 


Compte tenu des circonstances exceptionnelles liées au COVID-19, les membres de la commission permanente se sont prononcés sur les dossiers par vote électronique. La Commission Permanente du Conseil départemental a examiné les 58 dossiers à l’ordre du jour de la séance du 9 novembre 2020. Parmi ceux-ci, on notera en particulier les suivants :

ECONOMIE ET EMPLOI. Dans le cadre de l’aide au développement économique, 50.000 € ont été attribuées à l’Interprofession des Vins de Bergerac et Duras (IVBD) pour la réalisation des actions 2020 – 2021 du plan viticole.

ROUTES. Au titre du programme 2020 des travaux de chaussée en traverse d’agglomération, attribution de 225.000 € pour des travaux « rue des Arzens » à Mussidan sur la RD 38.

INSERTION, ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, ENFANCE ET FAMILLE, FONDS EUROPEENS. Au titre du soutien à des actions d’insertion au profit des allocataires du RSA, attribution de 467.284 € pour l’année 2020 répartis entre des associations oeuvrant en faveur du lien social et de la mobilisation professionnelle, de l’accompagnement vers l’autonomie et l’emploi, de la mise en activité et en emploi et l’accès aux droits essentiels. Au titre des subventions aux Foyers de Jeunes Travailleurs, attribution de 117.818 € répartis entre les FJT de Périgueux, de Boulazac-Isle-Manoire et de Sarlat.

EDUCATION. Au titre des bourses départementales, ont été votés notamment : 6200 € répartis entre 80 collégiens et 20.000 € de prêts d’honneur répartis entre 10 étudiants de l’enseignement supérieur. Dans le cadre du dispositif « Minjatz Goiats ! » permettant de favoriser l’approvisionnement en produits locaux et bio dans les collèges publics, 46.325 € ont été attribués, répartis entre 25 collèges publics du département.

JEUNESSE ET SPORTS. 14.721 € ont été votés en direction du développement des activités physiques et sportives répartis entre le Comité départemental d’athlétisme, le Comité départemental de cyclisme et le Comité départemental de la fédération française de montagne et d’escalade, le Comité départemental de la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme, le Comité départemental de Ski nautique et Wakeboard et l’Union Nationale du Sport Scolaire Dordogne.

AGRICULTURE, FORET ET AMENAGEMENT RURAL. 13.000 € ont été votés en faveur de 3 associations à caractère agricole et 1 association d’artisans de métiers de bouche. Au titre du fonds de développement forestier, 183.796 € ont été votés par les élus, répartis entre 100 bénéficiaires.

TRANSITION ECOLOGIQUE, MOBILITE ET DEVELOPPEMENT DURABLE. 36.556 € ont été attribués au Conservatoire des Espaces Naturels de Nouvelle-Aquitaine pour l’acquisition de terrains sur des milieux naturels.

LOGEMENT. Attribution de 40.000 € à Noalis – groupe action logement pour l’acquisition-amélioration de 13 logements à Périgueux. Au titre de l’aide à la production de logements très sociaux dans les communes, 21.000 € ont été votés répartis entre Noalis pour l’acquisition-amélioration de 13 logements à Périgueux et Immobilière Atlantique aménagement pour l’acquisition de 49 logements à Prigonrieux. Au titre de l’aide à l’amélioration de l’habitat pour les propriétaires occupants, 8559 € ont été votés en faveur de 6 bénéficiaires, propriétaires occupants modestes et très modestes (dans le cadre du Plan de relance en faveur de l’habitat) et 11.000 € en faveur de 22 bénéficiaires.

 


Un communiqué du vendredi 30 octobre 2020 finalise l'Adaptation de l’activité des agents du Département de la Dordogne au confinement...

"A compter du lundi 2 novembre, l’organisation des services du Conseil départemental est adaptée aux règles en vigueur pour faire face à la situation sanitaire et casser la vitesse de circulation du COVID-19. L’objectif vise à la fois à maintenir les principales activités de service public et à limiter les contacts interpersonnels pour briser la dynamique de contamination. Pour y parvenir, le Département a décidé :

 

- de supprimer toute forme de rassemblement (manifestations, animations, conférences, réunions de travail en présentiel...).
- de fermer au public les Archives départementales (avec maintien d’un accueil sur rendez-vous uniquement pour les professionnels ou les usagers ayant des demandes administratives urgentes), le Centre départemental de la Communication, les différents espaces d’exposition (Maison du Tourisme, Espace culturel François Mitterrand), le Dojo départemental de Coulounieix-Chamiers, le Centre départemental de tennis de Trélissac, le gymnase de la Grenadière à Périgueux (qui demeureront toutefois accessibles aux scolaires).
- de réactiver les outils de télétravail, conformément à l’obligation formulée par le gouvernement. Ce sont ainsi 1000 agents qui seront en télétravail dès le début de la semaine (150 à temps plein et 850 combinant télétravail, travail de terrain et visites sociales à domicile).
- d’assurer les missions (entretien, maintenance, restauration...) assurées par les personnels départementaux affectés dans les collèges (TOS).
- de maintenir les activités de surveillance, d’exploitation, de maintenance et de suivi des travaux sur l’ensemble du domaine public et privé du Département (routes, bâtiments, sites...).
- de maintenir les activités du Laboratoire départemental d’analyse et de recherche.
- de maintenir les activités de service au bénéfice des tiers maintenant eux-mêmes leur activité professionnelle sur le territoire, notamment auprès des collectivités.
- d’assurer la continuité de l’offre de service public à distance.
- de garantir le maintien des missions de solidarité sociale, le maintien des accueils publics, accompagnements, consultations de PMI, consultations en médecine générale au centre départemental de santé, bilans en école maternelle (sous réserve de l’accord des Directeurs d’établissements), instruction des dossiers APA, MDPH, RSA, mandatement...
Les visites à domicile réalisées pour l’évaluation des informations préoccupantes concernant les mineurs, pour les femmes enceintes, les nourrissons et enfants de moins de 6 ans, les visites médiatisées et les retours à domicile des enfants placés sont maintenus (sauf instruction gouvernementale contraire)".



A la commission permanente du conseil départemental de Dordogne, le lundi 5 octobre 2020, plusieurs dossiers ont été abordés :

 

 

ROUTES. Au titre des travaux divers d’amélioration du réseau routier départemental, attribution de 26.300 € pour la réparation de la chaussée sur la RD 707 à St-Jean-de-Côle. Au titre du programme 2020 de travaux neuf, attribution de 25.000 € pour la reconstruction d’un accotement sur la RD 13 à Ribérac.

INSERTION, ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, ENFANCE ET FAMILLE, FONDS EUROPEENS. Dans le cadre du soutien à des initiatives locales en matière de solidarité internationale, attribution de 13.500 € répartis entre diverses associations.

PERSONNES AGEES ET PERSONNES HANDICAPEES. Intervention de conventions et attribution de 54.220 € à des associations à caractère social répartis entre des associations intervenant dans le secteur de la santé et de l’action sociale.

EDUCATION. Attribution de 5000 € au Conseil départemental des Parents d’Elèves des Ecoles Publiques de la Dordogne au titre de ses activités 2020. Au titre de la participation du Département aux dépenses de l’enseignement privé, 212.515 € ont été attribués aux dépenses de personnel des collèges Ste-Marthe – St-Front de Bergerac, St-Joseph et Ste-Marthe de Périgueux, Notre-Dame de Ribérac, Jeanne-d’Arc de La Roche-Chalais, St-Joseph de St-Antoine-de-Breuilh, St-Joseph de Sarlat et Notre-Dame de Sigoulès.

JEUNESSE ET SPORTS. Au titre des subventions au mouvement sportif, 276.425 € ont été votés en direction de clubs, de comités, d’actions spécifiques et manifestations sportives. Attribution de 13.800 € répartis entre les sections sportives scolaires. Au titre de l’apprentissage de la natation pour les collégiens en milieu rural, attribution de 60.980 € à la communauté de communes Isle Vern Salembre en Périgord pour le fonctionnement de la piscine intercommunale de Saint-Astier.

CULTURE ET LANGUE OCCITANE. Attribution de 16.500 € répartis entre les centres et espaces culturels de Coulounieix-Chamiers et Mussidan.

AGRICULTURE, FORET ET AMENAGEMENT RURAL. Au titre du soutien aux investissements dans les exploitations agricoles en CUMA, 31.740 € ont été votés par les élus, répartis entre 7 CUMA. Au titre des investissements dans les exploitations agricoles, 579.404 € ont été votés par les élus du Département répartis entre le soutien à une agriculture durable pour les filières animales (206.428 €), pour les filières végétales (283.808 €) ; la création/extension de réserve d’eau (18.810 €) et la promotion et organisation des circuits, de la vente et de l’approvisionnement des industries agro-alimentaires (70.358 €) 44.500 € ont été votés en faveur de 4 associations à caractère agricole. Attribution de 12.169 € correspondant à l’adhésion à Agrilocal. Agrilocal est une Association qui a pour objet de promouvoir les circuits courts, le développement de l’agriculture de proximité et le renforcement de l’économie locale via la restauration collective.

TRANSITION ECOLOGIQUE, MOBILITE ET DEVELOPPEMENT DURABLE. 4485 € ont été votés en faveur de l’association Terre de Liens Aquitaine pour l’étude sur la  biodiversité au sein de deux fermes agricoles. Au titre des travaux sur les milieux aquatiques, attribution de 32.983 € pour la réalisation de divers aménagements de cours d’eau et 38.288 € pour l’animation par les techniciens rivières sur la quasi-totalité des bassins versants du département.

LOGEMENT. Attribution de 141.100 € à Immobilière Atlantlic Aménagement pour l’acquisition de 49 logements à Prigonrieux. Au titre de l’aide à l’amélioration de l’habitat pour les propriétaires occupants, 48.000 € ont été votés en faveur de 96 bénéficiaires. Dans le cadre du Plan de relance de l’économie lié à la crise sanitaire de la COVID-19, de nouvelles aides ont été adoptées. A ce titre, 10.561 € sont attribués répartis entre 8 bénéficiaires, Propriétaires Occupants modestes et très modestes.


A la commission permanente du conseil départemental de Dordogne, le lundi 3 août 2020, plusieurs dossiers abordés...

La Commission Permanente du Conseil départemental s’est réunie le lundi 3 août 2019. Parmi l’ensemble des 79 dossiers abordés, on notera en particulier les suivants : 

ECONOMIE ET EMPLOI
 Dans le cadre des actions générales d’animation économique, des subventions ont été attribuées à des entreprises relevant du secteur de l’agroalimentaire et du bois pour la réalisation d’investissements matériels à hauteur de 26.679 €, répartis entre 5 entreprises.
 Au titre des aides au développement économique, attribution de 27.800 € répartis entre 2 associations : Périgord Développement (17.800 €) et Réso’CUIR (10.000 €).

ROUTES
 Au titre des programmes de traverses d’agglomérations et de grosses réparations d’ouvrages d’art, attribution de 230.000 € affectés à des opérations sur la RD 660 à Creysse et RD3 à Montpon-Ménestérol et Saint-Laurent-des-Hommes.
 Au titre des travaux divers d’amélioration du réseau routier départemental, attribution de 94.200 € répartis entre des reprises de chaussées sur les RD 704 à Montignac-Lascaux (27.000 €), RD 60 à La Feuillade-Chavagnac (36.500 €) et RD 708 à Verteillac (30.700 €).
 Au titre des Opérations de sécurité, attribution de 60.000 € pour la sécurisation d’un carrefour entre les RD 8 et 44 à Eglise-Neuve-de-Vergt.
 Au titre des grosses réparations d’ouvrages d’art, attribution de 80.000 € pour la réparation du mur de soutènement du cimetière sur la RD 98 à Saint-Crépin-de-Richemont.
 Au titre des travaux de chaussée en traverse d’agglomération, attribution de 120.000 € pour la RD 703 à Beynac-et-Cazenac.

INSERTION, ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, ENFANCE ET FAMILLE, FONDS EUROPÉENS
 Au titre du financement des Relais d’Assistants Maternels (RAM), attribution de 136.000 € répartis entre 4 RAM.
 Dans le cadre du soutien à des initiatives locales en matière de solidarité internationale, attribution de 15.500 € répartis entre des associations menant des opérations au Bénin, à Madagascar, au Mexique, le comité Dordogne-Palestine, l’association Laxmi Dordogne (avec l’Inde) et au Cameroun.

PERSONNES ÂGÉES ET PERSONNES HANDICAPÉES
 Dans le cadre de la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie de la Dordogne, attribution de 313.969 € répartis entre des structures associatives (53.096 €), des structures publiques (15.780 €) et les aides à la personne (245.093 €).

EDUCATION
 Au titre des bourses de voyage dans le cadre de voyage hors ou avec appariement, 2003 € ont été votés, répartis entre 3 collèges. Pour les classes de découverte, 2397 € ont été répartis entre 3 collèges et une école élémentaire. Au titre des aides aux actions culturelles en milieu scolaire, 8305 € ont été votés, répartis entre 27 projets.

JEUNESSE ET SPORTS
 Au titre des subventions au mouvement sportif, 44.460 € ont été votés en direction de clubs sportifs et de manifestations et 3283 € en faveur du développement des activités physiques et sportives.
 Au titre de l’Eté actif 2020, 55.000 € ont été répartis entre les EPCI partenaires mettant en œuvre cette opération sur leur territoire.

CULTURE ET LANGUE OCCITANE
 Intervention de conventions et attribution de 173.300 € répartis entre des associations (65.500 €) et des manifestations (107.800 €) ; 4000 € répartis entre un salon d’arts visuels et un festival urbain.
 Au titre du soutien aux initiatives culturelles concertées, attribution de 76.200 € répartis entre 7 communautés de communes et associations.

 Attribution de 90.500 € en faveur de la langue et la culture occitanes répartis entre 5 associations.
 Au titre des opérations de recherches archéologiques programmées, attribution de 16.500 € répartis entre 6 sites de fouilles dans le département.

AGRICULTURE, FORÊT ET AMÉNAGEMENT RURAL
 89.400 € ont été attribués à 6 associations à caractère agricole et économique.
 41.001 € ont été attribués répartis entre 2 structures syndicales agricoles (33.501 €) et en faveur de l’investissement dans une exploitation agricole (7500 €).
 Attribution de 80.000 € ont été attribués au service de remplacement dans les exploitations agricoles en Dordogne.

LOGEMENT
 Attribution de 159.600 € à NOALIS Groupe action logement pour l’acquisition-amélioration de 73 logements à Trélissac. Dans le cadre du plan de relance de l’économie en faveur de l’habitat, au titre de l’aide aux propriétaires occupants modestes et très modestes, 12.411 € ont été votés en faveur de 7 bénéficiaires. Au titre de l’aide à l’amélioration de l’habitat pour les propriétaires occupants, 21.500 € ont été votés en faveur de 43 bénéficiaires.

 


A la commission permanente du conseil départemental du lundi 22 juin 2020, 59 dossiers ont été abordés...

ECONOMIE ET EMPLOI. Dans le cadre de son action en faveur des porteurs de projets économiques, le Département est sollicité par deux partenaires à hauteur de 35.000 € : des conventions de partenariat sont établies avec Initiative Périgord prévoyant une subvention de 25.000 € du Département pour son adhésion à la structure et avec l’Incubateur pour entrepreneurEs innovantes en Aquitaine prévoyant 10.000 € pour l’opération « entreprendre et innover en Périgord ». Au titre des aides aux structures de soutien à l’économie et à l’emploi, attribution de 209.300 € répartis entre 7 associations. Attribution de 30.400 € répartis entre l’Institut du Goût du Périgord (15.400 €) et l’association Trajectoires de Nontron (15.000 €). Attribution de 100.000 € à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Interdépartementale Dordogne – Périgord répartis entre l’Aide et l’accompagnement des entreprises artisanales de Dordogne face au Covid-19 et pour la mise en place de La Route des Métiers d’Art en Périgord.

ROUTES. Au titre des travaux divers d’amélioration du réseau routier départemental, attribution de 162.400 € répartis entre des reprises de chaussées sur les RD 32 à Villefranche-de-Lonchat (76.500 €), RD 98 à Saint-Jory-de-Chalais (28.600 €), RD 87 à Nontron (46.600 €) et la démolition d’un mur et la pose de nouveaux potelets sur zone de stationnement au collège Montaigne à Périgueux (11.000 €).

INSERTION, ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, ENFANCE ET FAMILLE, FONDS EUROPEENS. Intervention de conventions attribution de 25.600 € répartis entre 8 associations à caractère social. Au titre du soutien à des actions d’insertion au profit des allocataires du RSA, attribution de 510.686 € répartis entre des associations oeuvrant en faveur de l’accès aux droits essentiels et des associations oeuvrant pour la mise en activité et en emploi. Au titre de la politique de la Ville, dans le cadre du contrat de ville : du Grand Périgueux, attribution de 21.800 € répartis entre 12 actions, de l’agglomération bergeracoise : attribution de 11.100 € répartis entre 7 actions.

PERSONNES AGEES ET PERSONNES HANDICAPEES. Au titre de l’amélioration de l'accès aux équipements et aux aides techniques favorisant le maintien à domicile, attribution de 65.000 € répartis entre l'Association Action Solidarité Entraide (AASE) à Saint-Astier (35.000 €) et l'Association Gérontologique du Bergeracois (30.000 €).

EDUCATION. Au titre des bourses départementales aux collégiens, 16.620 € ont été votés, répartis entre 204 élèves. Au titre des aides aux étudiants préparant une thèse de 3ème cycle, 6030 € ont été votés, répartis entre 6 étudiants. Pour les primes d’apprentissage, 8250 € ont été répartis entre 70 bénéficiaires. 4000 € ont été attribués au titre des prêts d’honneur, répartis entre 2 étudiants de l’enseignement supérieur. Au titre de la participation du Département aux dépenses de l’enseignement privé, 212.102 € ont été attribués aux dépenses de personnel et 194.905 € aux dépenses de fonctionnement des collèges Ste-Marthe – St-Front de Bergerac, St-Joseph et Ste-Marthe de Périgueux, Notre-Dame de Ribérac, Jeann-d’Arc de La Roche-Chalais, St-Joseph de St-Antoine-de-Breuilh, St-Joseph de Sarlat et Notre-Dame de Sigoulès. Attribution de 60.503 € à la Ligue de l’Enseignement de la Dordogne au titre du gardiennage des centres départementaux d’accueil et de vacances.

JEUNESSE ET SPORTS. Au titre des subventions au mouvement sportif, 134.392 € ont été votés en direction des clubs sportifs, des comités, d’actions diverses et de manifestations et 4300 € en faveur de 4 athlètes de haut niveau en aviron, escalade, football et handball.

CULTURE ET LANGUE OCCITANE. Intervention de conventions et attribution de 420.000 € répartis entre des associations (131.000 €) et des manifestations (289.000 €) ; 18.000 € répartis entre l’espace culturel de Montpon-Ménestérol et une opération en faveur de la langue occitane. Au titre du soutien aux initiatives culturelles concertées, attribution de 103.155 € répartis entre 13 communautés de communes et associations. Attribution de 90.500 € en faveur de la langue et la culture occitanes répartis entre 5 associations. Au titre des opérations de recherches archéologiques programmées, attribution de 10.300 € répartis entre 3 sites de fouilles dans le département. Dans le cadre du fonds de soutien à la production cinématographique et audiovisuelle, attribution de 29.000 € répartis entre les projets suivants : réalisation de 2 courts-métrages de fiction : « Que la Bête monte » - Dolce Vita Films (15.000 €) et « Soleil gris » - Novanima (10.000 €) ; écriture d’un projet de long métrage de fiction « Les détectives » - CHEVALDEUXTROIS (4000 €).

AGRICULTURE, FORET ET AMENAGEMENT RURAL. Au titre du soutien à la filière agriculture biologique, 50.000 € ont été votés par les élus, en faveur d’AGROBIO Périgord. 455.372 € ont été votés par les élus au titre du soutien à une agriculture durable (412.030 €)
et pour la promotion et l’organisation des circuits-courts et de la vente directe (43.342 €).

LOGEMENT. Au titre de l’aide à l’amélioration de l’habitat pour les propriétaires occupants, 21.000 € ont été votés au bénéfice de 42 bénéficiaires.

 

Communiqué du 2 avril 2020. Le Département de la Dordogne engage des travaux dans le cadre de son Plan de relance économique. Il est demandé aux entreprises du BTP intéressées de manifester leur intérêt par mail jusqu'au 3 juin 2020. Parmi les opérations annoncées dans le programme des petites opérations routes et bâtiments : déblais rocheux à Le Cingle, commune de Le Bugue, ouvrage d'art aqueduc à Borrèze, réparation des parapets du pont de Bouclard à La Cassagne, la reprise d'un mur de soutenement à Condat-sur-Vézère, réparation des parapets du pont des 3 Ponts à Hautefort, l'extension de l'aire de covoiturage à La Bachellerie, des aménagements extérieurs sur un parking paysager et un jardin partagé en lien avec l'EPADH au CMS de Montignac, une automatisation de la tonte et la réalisation d'un hangar matériel à Campagne, la création d'un espace vestiiaire avec une unité de chauffage dans le local Pôle espaces verst et pose d'un volet roulant électrique à Montignac - Lascaux, la réfection de chéneaux au collège de Montignac, l'étude pour la construction d'une salle polyvalente avec DCE en décembre 2020 au collège de Terrasson, et le remplacement des luminaires dans les salles de classe du collège de Thenon, ainsi que les plaques de faux plafond et le remplacement des portes bois de la cuisine par des portes aluminium.

Le Conseil départemental de la Dordogne souhaite relancer les chantiers programmés et budgétés par la collectivité. Le Département n’a pas la compétence économique, mais il fait partie des gros donneurs d’ordre. Dans le domaine du bâtiment, ce sont 160 chantiers qui vont être lancés, pour des montants variant de quelques milliers d'euros à 40 000 euros HT, permettant, aux entreprises de toute taille d'y répondre, via des consultations simplifiées. La collectivité programme un vaste plan de sauvegarde de l'économie avec une enveloppe initiale de 150 millions d'euros, dont près de 58 millions d’euros pour les routes et les bâtiments départementaux comme les collèges (Montignac, Terrasson, Thenon, Le Bugue...). Le programme d’entretien des routes est de 11 millions d’euros. Le chantier de l'extension reconstruction du laboratoire départemental d’analyse et de recherche, situé à Coulounieix-Chamiers, victime d'un grave incendie en décembre 2018, est sur les rails avec une enveloppe de 14 millions d'euros. Le projet de maison départementale de l’habitat, réunissant tous les organismes spécialisés, devrait s'installer derrière la gare de Périgueux pour un montant de 14,5 millions d’euros. Le plus gros chantier est celui de la fibre optique mené par Périgord numérique, avec 40 millions d’euros cette année, 50 millions en 2021 et 285 millions prévus pour la dernière tranche de 2022 à 2025. L’investissement total avec tous les partenaires s'élève à 475 millions d’euros. Il y a aussi l’aide aux communes de 15 millions d’euros, l’aide à la rénovation de l’habitat privé des propriétaires occupants pour 3 millions d’euros, la participation au fonds de soutien, destiné aux entreprises non éligibles aux aides de la Région et de l'Etat (celles qui n'ont pas de salariés, celles qui ont moins d'un an d'existence) lancé par les chambres consulaires en fléchant les sommes vers un volet social.

La collectivité redoute, par ailleurs, une explosion des dépenses sociales avec une augmentation sensible du nombre de bénéficiaires du revenu de solidarité active, le RSA. En avril, elles ont augmenté de 5,5 %, avec 9700 allocataires. Sont touchés de plein fouet les saisonniers qui n'auront pas de travail ou bien plus tardivement, et qui ne pourront pas recharger leurs droits au chômage, faute de durée de contrat suffisante. La prochaine session du Conseil Départemental devrait avoir lieu les 4 et 5 juin.  Elle pourrait avoir lieu dans la salle de spectacle du centre départemental de la communication, dans le but de respecter la distanciation physique entre les conseillers. (mail BTP : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Démarchages abusifs pour des primes énergies... Un communiqué du conseil départemental de la Dordogne en date de ce jeudi 23 avril 2020 :

"Le Département de la Dordogne vous informe que des démarchages abusifs circulent actuellement en son nom sur les réseaux sociaux concernant l’attribution de primes énergies (changement de chauffage, installation de pompes à chaleur ...). Le Département rappelle qu’il peut effectivement vous accorder une aide pour la rénovation énergétique de votre logement, ceci en complément des aides attribuées par l’Agence Nationale de l’Habitat et sous certaines conditions : si vous êtes éligible aux plafonds de ressources de l’Agence Nationale de l’Habitat en vigueur, et si une économie de 25 % d’économie d’énergie est réalisée lors des travaux. Afin de vérifier votre éligibilité aux aides nationales et locales, il vous est recommandé de vous rapprocher de l’ADIL 24 ou de Soliha Dordogne‐Périgord. Contact ADIL 24 : 05 53 09 89 89 ou www.adil24.org ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ; contact Soliha : 05 53 06 81 20 ou www.dordogne.soliha.fr ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ".


Communiqué du mardi 14 avril 2020. La Commission Permanente du Conseil départemental s’est déroulée par vote électronique...

Compte tenu des circonstances exceptionnelles liées au COVID‐19, les membres de la commission permanente se sont prononcés sur les dossiers par vote électronique. La Commission Permanente du Conseil départemental a examiné les 33 dossiers à l’ordre du jour de la séance du 14 avril 2020. Parmi ceux‐ci, on notera en particulier les suivants :

ROUTES. Au titre des travaux divers d’amélioration du réseau routier départemental, 80.000 € ont été attribués à des réparations de chaussées sur la RD 21 à Saint‐Sauveur‐de‐Bergerac (27.500 €) et la RD 939 à Chancelade (52.500 €). Au titre du programme 2020 des opérations de sécurité routière sur Routes départementales, attribution de 52.000 € pour la mise en oeuvre d’un coulis haute adhérence et la suppression des obstacles latéraux sur la RD 707 à Saint‐Pardoux‐la‐Rivière.

PERSONNES AGEES ET PERSONNES HANDICAPEES. Intervention de conventions et attribution de 372.428 € à des associations à caractère social répartis entre des associations d’anciens combattants, des associations dans le secteur de la santé et de l’action sociale (prévention et éducation pour la santé, services communs, famille et enfance et personnes handicapées).

EDUCATION. Au titre des bourses départementales aux collégiens, 74.560 € ont été votés, répartis entre 982 élèves. Au titre des subventions aux associations éducatives, 9700 € ont été répartis entre 6 associations bénéficiaires.

JEUNESSE ET SPORTS. Au titre des subventions au mouvement sportif, 369.435 € ont été votés en direction des clubs sportifs (290.235 €), de manifestations sportives (43.600 €) et de 36 athlètes de haut niveau (35.600 €).

CULTURE ET LANGUE OCCITANE. Intervention de conventions et attribution de 257.000 € répartis entre des associations (222.000 €) et des manifestations (35.000 €).

TRANSITION ECOLOGIQUE, MOBILITE ET DEVELOPPEMENT DURABLE. 29.785 € ont été votés au titre de l’éducation à l'environnement et amélioration de la connaissance du milieu naturel répartis entre des associations pour des animations, festival et activités diverses.

LOGEMENT. Au titre de l’aide à l’amélioration de l’habitat pour les propriétaires occupants, 18.000 € ont été votés en faveur de 36 bénéficiaires.



Le Conseil Départemental de la Dordogne a reconduit son partenariat pour l'année 2020 avec votre site internet d'informations locales Ewanews.com (géré par l'association Terrassonnais Infos)*.

Les autres partenaires d'Ewanews sont : la Communauté de communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort, les communes de : Terrasson-Lavilledieu ; Le Lardin-Saint-Lazare ; Condat-sur-Vézère, Aubas, Montignac-Lascaux, (Les Farges), (Auriac), Coly-Saint-Amand, (La Chapelle-Aubareil)... ; Peyrignac, Saint-Rabier, La Bachellerie, Azerat, Thenon, (Fossemagne), (Limeyrat), (Bars)... ; Beauregard-de-Terrasson, Villac, Châtres, Badefols d'Ans, Tourtoirac, (Hautefort-Saint-Agnan), (Nailhac), (Boisseuilh), (Teillots)... ; Cublac, (Mansac)  ; Pazayac, La Feuillade, Les Coteaux Périgourdins, Ladornac, La Cassagne, (Jayac), (Larche), (Nadaillac),...

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne