Montignac - Loisirs/Culture: Ciné-débat jeudi à Montignac - Jeudi, 14 Novembre 2019 00:00
Terrasson - Société: Monique Puygauthier reçoit la médaille de l’Ordre du Mérite - Samedi, 16 Novembre 2019 19:16
Terrasson - Société: Secours catholique : les bénévoles en formation - Vendredi, 15 Novembre 2019 09:04
Terrasson - Société: La voix du journal "L'Echo" ne peut s'éteindre - Jeudi, 14 Novembre 2019 00:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Peyrignac : Dictée et exposition sur le thème du loup - Mardi, 12 Novembre 2019 00:00

18
Oct
2019

Un Pays dans le Ciel, à La Feuillade

PDFImprimerEnvoyer

Terrasson - Loisirs/Culture

(0 votes, moyenne 0 sur 5)

Vendredi 18 octobre à 21h à La Feuillade, le spectacle « Un Pays dans le Ciel » sera présenté par la Cie du Veilleur, une création théâtrale avec deux femmes et un homme sur scène. L’histoire se déroule à l’OFRA, l’office français de protection des réfugiés et apatrides... Dans ce lieu d’attente et de crainte, la peur de se voir renvoyé dans son pays d’origine se heurte à des officiers de protection... Trois comédiens endossent successivement le rôle du demandeur d’asile, de l’officier et de l’interprète pour tenter d’établir un dialogue, faire tomber les barrières, interroger notre rapport à l’altérité et le regard que nous posons sur la situation des étrangers en Europe. « Les conditions d’obtention de la nationalité française sont élaborées à l’image d’un labyrinthe et je suis sans cesse tombé sur ses impasses. » Partant d’entretiens entre demandeurs d’asile et officiers de protection recueillis à l’OFPRA, Aiat Fayez et Matthieu Roy interrogent le rapport de la France aux étrangers venus de loin pour tenter d’échapper au pire.

Pour mieux comprendre la force et le rythme de ce spectacle, citons l'article de Mireille Davidovici (Théâtre du Blog) :

« Votre dossier n’est pas complet (…) votre dossier est complètement incomplet ! » articule le préposé aux cartes de séjour. Il manque toujours une pièce pour renouveler les papiers d’un demandeur qui se perd dans les méandres de l’administration. Un parcours du combattant qu’Aiat Fayez a vécu : entre la France et l’étranger, il se sent : « Partout étranger et profondément désolé de l’être ». Familier de l’auteur, Matthieu Roy lui a commandé une pièce sur la question des migrants. Pour y répondre, Aiat Fayez a passé plusieurs semaines en immersion à l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides) à Fontenay-sous-Bois, surnommé “le bunker", où il a assisté aux démarches que doivent faire les demandeurs d’asile. Ils racontent leur histoire  à un “officier de protection“,  le plus souvent grâce à un interprète.  Cette pièce restitue une partie de ces entretiens ponctués par les remarques de l’auteur qui intervient en contrepoint.

Dans un dispositif bi-frontal, les acteurs évoluent au plus près du public, et nous sommes immergés dans de courtes scènes à trois personnages : demandeur d’asile, fonctionnaire et traducteur. Le vécu douloureux des étrangers contraste avec le langage administratif, et leurs destins sont à la merci du classement dans une catégorie dont leur cas relève. « Je suis fasciné par la question de la contingence », dit le personnage de l’Auteur. Trois comédiens se partagent une dizaine de rôles et jonglent avec les langues, les accents, selon les pays d’origine. Hélène Chevallier et Sophie Richelieu ont appris l’albanais pour jouer et traduire l’émouvant récit d’un musicien qui s’exile, à la recherche de son précieux violon : on le lui a volé et, sans cet instrument, irremplaçable, il ne peut exercer son métier qui est sa passion. Gustave Akakpo s’amuse à jouer, pour la première fois en éwé, sa langue natale du Togo, un homosexuel africain, tandis que la traductrice réprouve les mœurs de son client.  


Une direction d’acteur distanciée, un jeu sur les registres linguistiques et un certain humour évitent le pathos et offrent une théâtralité nuancée à ce documentaire. A partir d’histoires individuelles chaotiques et des réactions plus ou moins empathiques des fonctionnaires, Aiat Fayez, puisant dans sa propre expérience, soulève la question de l’accueil des migrants, devenue aigüe avec la crise  actuelle. «Tout ce que j’ai écrit et publié, romans et pièces, tourne autour de la question de l’étranger, explique-t-il. (Je n’utilise pas le terme immigré, qui place l’étranger sur un plan politico-sociologique.) » (...)

- Avec Itinérance Culturelle en Terrassonnais et le Foyer Rural de La Feuillade : tél. 05.53.50.27.16 ou 06.61.82.12.73

- Pour tout public, à partir de 14 ans.

- Tarifs : 15€, 12€ adhérent, gratuit moins de 18 ans

- Équipe artistique :
Auteur : Aiat Fayez
Metteur en scène : Matthieu Roy – Cie du Veilleur
Assistante à la mise en scène : Marion Conejero
Collaboration artistique : Johanna Silberstein
Costumes et accessoires : Noémie Edel
Distribution : Hélène Chevallier, Gustave Akakpo et Sophie Richelieu
Directrice des productions et tournées : Marie Lenoir
Administrateur : Olivier Allemand
Attaché de presse : Olivier Saksik

- Production : La Cie du Veilleur, conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Nouvelle Aquitaine), la Région Nouvelle Aquitaine et la Ville de Poitiers. Coproduction : Théâtre Jean Lurçat, scène nationale d’Aubusson, Théâtre de la Poudrerie à Sevran, Théâtre de Thouars. Ce projet bénéficie de l’aide au compagnonnage auteur de la DRAC Nouvelle Aquitaine. Avec le soutien du Fonds d’insertion de L’Estba financé par la Région Nouvelle-Aquitaine. Matthieu Roy est artiste associé à la Scène nationale de Saint-Quentin en Yvelines et à la Scène nationale d’Aubusson.


- En savoir plus.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne